Retour en France et Congrès de l'UNAEE

Nous nous sommes quittés tristement et avons repris nos études chacun dans nos villes respectives, mais le projet ne s'arrête pas ici !

Le 13ème congrès de l'UNAEE a eu lieu du 26 au 29 Octobre 2019 à Tours. Ce fut l'occasion de représenter notre projet solidaire au niveau national,  auprès de tous les étudiants ergothérapeutes français, et de faire un retour sur notre expérience, sur ce que nous avons vécu et effectué. Un grand MERCI à Marie qui nous a représenté tous les 5 lors de cet événement. 

Et pour l'occasion, nous avons une petite surprise : un super film de 10 minutes sur notre aventure, qui reprend le projet depuis le début. On vous laisse découvrir ! ;) 

Troisième semaine chez Orchidées Blanches

Lundi, deux personnes de France Volontaires sont venues faire un reportage sur notre projet à Orchidées Blanches. Un très beau moment de partage qui a permis de valoriser notre travail dans le centre. Merci à elles !

 

[ETUDIANTS VOLONTAIRES]
L'ergothérapie vise à accompagner les personnes en situation de handicap afin de préserver et développer leur autonomie dans leur environnement quotidien. Depuis 3 semaines, Anne-Claire, Marie, Morgane, Océane et Yann, 5 étudiants en ergothérapie et membres de l'UNAEE, sont engagés auprès de l'association Orchidées Blanches, un centre d'accueil pour personnes en situation de handicap mental à Antananarivo.
Un projet de solidarité internationale visant à échanger des pratiques et des connaissances sur l'ergothérapie et à animer des activités avec les bénéficiaires de l'association ! L'Espace Volontariats était heureux de les recevoir à leur arrivée à Madagascar pour une séance interculturalité, avant de les retrouver pour une visite de terrain ce matin.
Suivez le journal de bord du groupe sur leur page Facebook et sur leur blog.

Leur publication facebook

Toute la semaine, nous avons continué les prises en charge des enfants : séances individuelles ou groupales pour répondre aux objectifs en ergothérapie

Nous avons créé une planche bimanuelle pour les enfants. C'est une planche recouverte d'un tissus sur lequel nous avons cousu différents matériels de la vie quotidienne qui font travailler les mains et les doigts : prises grossières, fines et bimanuelles. Nous l'avons présentée et offert à l'équipe, avec une fiche explicative.

Nous avons créé en thermo-formable les pièces perdues de cette voiturette d'encastrement.

Week-end à Tana

 

Samedi, nous sommes allés au marché artisanal de Coum. Un joli marché de produits malgaches : canapés, meubles, sacs, boîtes, bijoux, jeux en bois, voiturettes, épices, vanille, tableaux, cartes, vêtements, chaussures et tant d'autres belles choses colorées ! Nous avons dû marchander... "60.000 mais on discute! 20.000 si tu veux." pour finir à 15.000 Ariary!


Les malgaches ont vite repéré les Vazaha : ce n'est pas nous qui allions aux stands mais les stands qui venaient à nous ! C'est même devenu oppressant. Ils nous suivaient même sortis du marché.

 

Tout de même, nous avons bien rit avec eux à négocier et avons achevé cette sortie shopping par un selfie tous ensemble avec l'appareil photo jetable de Yann ! Nous n'avons pas pris d'autre photo par crainte de sortir nos téléphones.

Nous avons pris le taxi avec Radio Maître Gim's pour rentrer : à 6 dans une petite 2CV, on était légèrement serrés !

Dimanche, sortie à Akamasoa, dans le village du père Pedro. Nous avons pu assister à la fin de la messe (bénédiction et chant d'envoi).

Le Père Pedro est un prêtre argentin arrivé en 1989 à Tananarive pour vivre aux côtés des habitants les plus déshérités.

Il fonde avec ses amis malgaches une association dont le nom Akamasoa signifie « les amis fiables et sincères ».

 

Elle vise à redonner une dignité humaine aux populations les plus pauvres : logement, scolarisation obligatoire des enfants, travail rémunéré (culture, carrières de granit, fabrication de briques, pavage des routes, maçonnerie, menuiserie, charpente, construction métallique, mécanique, cantines, fleurissement, nettoyage, artisanat d'art...).

 

Le dimanche, environ 7000 personnes se réunissent au stade couvert pour assister à la messe célébrée par le Père Pedro.

C'est un rassemblement international, car de nombreux touristes viennent découvrir ce moment formidable et inoubliable et se recueillir.

Des milliers d’enfants préparent chaque semaine de nouvelles danses et font de chaque célébration un moment très beau et très émouvant.

Puis, nous nous sommes baladés dans le village et avons pu admirer Tana depuis les hauteurs. C'était magnifique et dépaysant de découvrir les petites rues et jolies maisons en dehors de la capitale !

Nous avons goûté ce gâteau à la cacahuète, coco et banane, enroulé dans des feuilles de bananier (au grand désarroi de Yann...) : ça n'a pas convaincu tout le monde !

Puis nous sommes allés jusqu'au palais de la reine Rova Manjakamiadana, où avait lieu un concert de danse et de musique malgache. Nous nous sommes baladés à pied dans la ville en passant par une bonne crêperie!

 

Deuxième semaine à Orchidées Blanches

Après les évaluations, place aux interventions : séances individuelles ou groupales de rééducation pour aider les enfants et montrer aux éducateurs l'approche ergothérapique en pédiatrie.

Travail d'expression et de socialisation avec des enfants porteurs de TSA

Activité puzzle afin de travailler sur les fonctions exécutives comme la planification ; l'expression orale (communication)

Parcours psychomoteur pour développer les capacités motrices d'une enfant atteinte d'une paralysie cérébrale

Mobilisation des membres inférieurs

Coordination motrice via une partie de pétanque

Expression artistique

Moment de chant avec un jeune trisomique ayant des difficultés à se faire entendre

Activité de construction avec les enfants porteurs de TSA, axant sur les interactions sociales

Mercredi, Yann et Anne-Claire ont eu la chance de découvrir une "visite à domicile" qui consiste en une séance individuelle chez la personne prise en charge. L'enfant était très heureuse de nous accueillir chez elle, de jouer avec nous et de nous faire visiter son quartier !

Vendredi, nous avons fait un exposé de l'ergothérapie pour les éducateurs : définition, missions, analyse d'activité, intervention, éducation à la sexualité et à la manutention... Les éducateurs étaient ravis et nous aussi !

Présentation du thermoformable, matériau utilisé en ergotérapie pour réaliser des orthèses ou de petites adaptations de matériel.

Conseils en manutention: port de charges (arrosoirs, sacs de plâtre, relever de sol des enfants...) afin de prévenir les douleurs de dos.

Nous avons ensuite eu droit à un apéro avec des spécialités malgaches : boulettes de zébu, crudités, "caca de pigeon" (petits gâteaux secs), sambos...

Océane leur à fait découvrir le guacamole sur du pain à l'ail : un festin !!!


Puis, nous avons dansé avec les éducateurs sur des musiques malgaches et avons appris plusieurs chorégraphies ! Un très beau moment !

Merci à tous les éducateurs !

Week-end découverte

 

Ce weekend nous avons visité une partie d’Antananarivo.

Nous avons fait le tour du lac en forme de cœur : le Lac Anosy, où trône au centre un monument commémoratif. Nous sommes ensuite allés nous promener au parc zoologique et botanique de Tsimbazaza où nous avons eu la chance de nourrir et caresser toutes sortes de lémuriens !

Dimanche matin nous avons assisté à un concert au Coliseum, avec chants et danses malgaches, préparant la venue du Pape François en Septembre.​

Détente du week-end

Notre première semaine à Madagascar

 

Cette semaine, nous avons débuté nos bilans auprès des bénéficiaires d'Orchidées Blanches. Nous avons observé et évalué les capacités et difficultés des jeunes lors des séances en petits groupes. Nous nous intéressons à l'autonomie de ces personnes : habillage, dessin, écriture, lecture, praxies, gnosies, constructions, capacités de compréhension et d'expression, habiletés sociales, capacités motrices et sensorielles (musique, chant, danse etc).

Les séances sont très intéressantes : les éducateurs sont curieux de notre travail et nous posent beaucoup de questions sur nos observations. On échange avec eux pour connaître les enfants, les habitudes du centre, les activités proposées etc.

Nous nous adaptons avec le matériel à disposition dans le centre. La plupart des enfants ne parle pas français, heureusement que les éducateurs traduisent en malgache ! Nous apprenons beaucoup de mots locaux (ils sont très longs et difficiles à prononcer, mais nous serons bientôt bilingues, c'est promis ...). 

Séance avec des enfants présentant des troubles de la communication

Observation en classe d'un atelier puzzle

Évaluation des fonctions cognitives et du langage

Évaluation des capacités d'Yvon dans ses activités journalières comme par exemple l'habillage

Les éducateurs du centre connaissent très peu l'ergothérapie. Il nous a été demandé de leur faire un exposé sur notre belle profession. Nous nous réunissons tous les soirs dans notre "bureau improvisé" pour préparer les prises en charge et l'exposé de la semaine suivante.

Les enfants sont heureux de voir des "Vazaha" (étranger blanc) ! Ils sont habitués à travailler avec des stagiaires.

Ils sont attachants et aiment les câlins !!!

Présentation sur les Troubles du Spectre Autistique

 

Nous avons assisté à une formation pour les éducateurs du centre à propos de l'autisme, suivi d'un témoignage d'un père de famille malgache et d'un débat sur la prise en charge des personnes porteuses de TSA à Madagascar.

Rencontre avec France Volontaires

 

Rencontre avec Niri de France volontaire, partenaire de notre projet. Nous avons beaucoup appris sur le pays, sa culture, ses coutumes… Merci encore à Niri pour son temps et son chaleureux accueil ce mardi matin et à France Volontaire pour son soutien dans notre projet solidaire.

Aviation Sans Frontières

 

Rencontre avec Madame Léontine d'Aviation Sans Frontière qui nous a permis d’acheminer du matériel (para)médical jusque Madagascar, pour les bénéficiaires des Orchidées Blanches. Un immense merci à eux pour leur collaboration et leur don !

Orchidées Blanches

 

Nous avons commencé notre travail avec les enfants d’Orchidées Blanches : chaque jour nous prenons en charge 12 enfants de manière individuelle. Nous intervenons sur les temps d’activité pour réaliser des bilans ergo, observer les jeunes et mettre en place des activités thérapeutiques. Nous échangeons avec les éducateurs pour les conseiller sur leur pratique.

 

Voici par exemple une journée type :

  • Levée du drapeau malgache et chant de l’hymne national (le lundi matin) et baisser de drapeau (le vendredi midi).​

  • La matinée se compose de 2h d’activités collectives et/ou de classe : bibliothèque, écriture, mathématiques, stimulation sensorielle, orthophonie, psychomotricité, sport, jeux en extérieur, informatique…

  • Nous servons le repas du midi après la prière : une MONTAGNE de riz avec un bouillon de légume et de viande. Mazotoa Homana (Bon appétit)! Les enfants nous impressionnent par leur appétit ! Sieste puis brossage de dents. 

  • 1h d’activité l’après-midi.

1 fois par mois sont fêtés les anniversaires : danses malgaches, chorégraphies par les enfants et éducateurs, distribution des cadeaux aux jeunes dont c'est l'anniversaire dans le mois, goûter partagé !

Nous avons joué et chanté pour eux en ce jour spécial. Un beau moment passé tous ensemble !

Sortie 1 fois par semaine : excursion sur les hauteurs de Tananarive par exemple.

Mercredi matin : une partie des bénéficiaires du centre font du sport avec un professeur : basket, course, zumba, gymnastique et l'après-midi est dédiée à des activités de loisirs.

Le samedi matin : Les personnes du groupe "insertion socio-professionelle", travaillant à l'extérieur du centre dans les usines ou restaurants, viennent faire du sport aux Orchidées Blanches. 

L'aventure commence !

 

Dès que nous avons aperçu la terre rouge du pays, nous sommes tombés sous le charme de Madagascar ! La terre est argileuse et sèche (et salit vite les pieds et les chaussettes!!).

Ici, c'est l'hiver, la nuit tombe à 18h et il fait froid par rapport aux fortes chaleurs en France : 15 degrés la journée. Les pulls et couvertures sont les bienvenus. Et heureusement d'ailleurs, car nous n'avons vu aucun radiateur dans les maisons!

Nous avons une heure de décalage avec la France.

Dans la rue, beaucoup de malgaches marchent pieds nus sur le bord de route ou même sur la route. Disons que le code de la route n'est pas vraiment respecté... passera celui qui aura le plus de culot et qui klaxonnera. Les routes sont sinueuses. Celle qui a été rénovée récemment est la seule route rapide du pays et la limitation est à 60 km/h! À cela s'ajoutent les embouteillages. Il faut compter environ 1h de bus pour faire 8 km. La ville est très polluée par les véhicules aux vieux moteurs et les déchets sur le sol et dans les rivières.

Nous avons eu l'occasion de prendre le bus ou "Taxi Be", c'est l'aventure ! Même quand on croit qu'il n'y a plus de place, il y en a toujours encore... Près de 30 personnes peuvent s'y faufiler ! On entre par la porte arrière du bus, on s'assoit sur les banquettes et même sur des petits sièges dans l'allée centrale. On fait passer les billets à la personne derrière soi qui donne l'argent au "contrôleur" de bus qui tient la porte arrière toujours entrouverte.

Beaucoup se déplacent à vélo ou en bicyclette, bien plus pratique pour slalomer entre les véhicules ! C'est impressionnant comme les vélos sont parfois chargés ! Il y a aussi des taxis. Nombreux sont ceux qui attendent le long de la route.

Les gens tirent et poussent des charrettes sur la route. Elles sont très lourdes : bidons, matelas, mobilier, ferrailles, sacs de riz, de terre, cailloux, briques, aliments pour les zébus etc.
Chacun élève son zébu, ses poules, lapins et ses fruits et légumes. On croise des poules qui traversent la rue en pleine ville !

En ce moment c'est la saison des bananes, ananas, pipas (petit fruit sucré) et des papayes, des courgettes, tomates, poivrons, avocats, aubergines, piments... Les gens vendent leurs produits le long de la route pour gagner leur vie. Les trottoirs sont envahis de mini stands de fruits, légumes, sandwichs, beignets frits sur place sur un petit feu de bois.

Les malgaches mangent du riz à tous les repas avec de la viande (souvent du zébu, viande très tendre et délicieuse!!) et du bouillon de légumes "Rony" ou de brede. Ils boivent l'eau du riz grillé au fond de la marmite, bouillie à de l'eau claire. Ça a un goût de riz soufflé, c'est très bon !

La bière locale et réputée est la THB (Three Horses Beer). Le chocolat malgache est le Robert. Noir, au lait, Blanc, à la vanille, aux épices... on ne s'en lasse pas !

L'eau du robinet n'est pas potable, nous achetons des bouteilles d'eau minérale ou bouillons puis filtrons l'eau.

Il y a très peu de supermarchés dans la capitale Tananarive : Shoprite et Leader Price. On y trouve des produits occidentaux comme dans tout pays.

La vie est beaucoup moins chère qu'en France. La monnaie est l'Ariary, 1euro correspond environ à 4.000 ariary.

Ici, les gens parlent malgache mais certains mots sont longs et difficiles à prononcer alors on entend des mots français au milieu des phrases malgaches. On arrive toujours à se faire comprendre sur les marchés et dans les magasins. Les publicités sont la plupart du temps en français.

Nous avons remarqué de grandes disparités de richesse. D'un côté de la route, nous voyons de belles villas, de l'autre, des maisons faites de tôles et briques.

Les hommes travaillent à la terre, fabriquent des briques, remplissent des sacs de terre etc. Les femmes font la lessive et vendent leurs profits sur le trottoir.

 

Nous sommes des "Vazaha", le nom donné aux étrangers blancs. Pour les malgaches, nous avons les téléphones dernier cri, les ordinateurs, appareils photos et beaucoup d'argent. Dans la rue, les gens nous regardent, nous pointent du doigt, les enfants nous demandent de l'argent. Les gens aiment nous parler, mais nous ne comprenons souvent pas ce qu'ils veulent nous dire. Nous leur disons Salama (salut) ou Manahona (bonjour).

PSIEE : Projet de Solidarité Internationale des Etudiants Ergothérapeutes

Projet réalisé avec l'UNAEE : Union Nationale des Associations Etudiantes en Ergothérapie

  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now